Les textiles péruviens : une tradition ancienne et fascinante

Publié le : 19 mai 20224 mins de lecture

L’artisanat fait partie intégrante de la culture péruvienne. Les peuples péruviens sont connus pour leur costume traditionnel avec les tissages colorés, une tradition qui perdure. À l’heure actuelle, la production de tissus péruviens fait son plein essor. En effet, les textiles péruviens sont riches possèdent une culture et une histoire qui ont toujours fasciné le monde entier. 

Les textiles péruviens : une tradition ancienne et fascinante

Le textile est l’une des traditions les plus anciennes et fascinantes du Pérou. L’art textile péruvien a existé depuis des millénaires. À l’époque, le tissage est au cœur des habitants du Pérou dont le coton a été la matière la plus utilisée. En effet, le textile péruvien fait son apparition avec l’invention de la céramique. D’autres matières ont été exploitées telles que la laine de lama, l’alpage, etc. Ces fibres animales ont été utilisées dans le métier de tissage de par leur souplesse et leur résistance. Chaque artisan possédait sa propre technique de tissage, mais les équipements leur étaient commun. Les textiles péruviens se caractérisent par leurs longues fibres animales, leurs textures et teintures. La couleur la plus prisée était le rouge et la pourpre.

Les textiles péruviens : que disent les traditions ?

Traditionnellement, on offrait des tissus péruviens à titre offrande pour une rituelle. Ils servaient également de monnaie d’échange, mais aussi de dot avant de célébrer l’union de deux personnes. Les textiles péruviens occupaient une place importante pour la bonne société. Par ailleurs, les textiles péruviens sont de véritables présents dans le cadre d’une réconciliation diplomatique. Selon la culture précolombienne, les textiles péruviens ont plus de valeur que les pierres précieuses. Une certaine quantité de tissus suffisait à payer leur impôt auprès des Incas. L’iconographie était le design le plus populaire. Les toiles étaient gravées de l’image de dieu de l’arc et de la porte du soleil de Tiwanaku. Des images d’anthropozoomorphe, de fresques et autres images représentant l’art précolombien ont harmonisé les textiles péruviens.

Les textiles péruviens et le monde d’aujourd’hui : quel est le contexte ?

Bien que les textiles péruviens demeurent une pratique assez lointaine, leur place dans le monde d’aujourd’hui est plus qu’important. En effet, les textiles péruviens servent à produire des prêts-à-porter de haute qualité. Le coton et l’alpaga demeurent les fibres végétales les plus recommandées, et ce, à l’international. Scientifiquement parlant, on désignait le coton de gossypium barbadense. Les tissus peuvent être en coton pima ou en coton tangüis. Pérou occupe la première place mondiale dans la production de fibres d’alpaga. Attirant les designers les plus talentueux du monde entier, sa portée n’a guère de limites. Les textiles péruviens ont de véritables impacts sur le développement durable.

Plan du site